Parti Socialiste de Saintes et de la Saintonge
Parti Socialiste de Saintes et de la Saintonge

Droit de vote des étrangers : le triple mensonge de Sarkozy

Le par

Devant 3000 maires réunis à l’Elysée, le Président sortant, fustigeant la « proposition hasardeuse » des socialistes, explique qu’il « croit depuis longtemps que le droit de voter et le droit d'être élu dans nos territoires doit demeurer un droit attaché à la nationalité française. » C’est FAUX. A trois reprises il s’est prononcé pour. En 2001, dans « Libre » (Fixot Editions), il écrivait : « j’avoue ne pas être outrageusement choqué par la perspective de voir des étrangers, y compris non communautaires, voter pour les scrutins cantonaux et municipaux. À compter du moment où ils paient des impôts, où ils respectent nos lois, où ils vivent sur notre territoire

Les 35 heures : distinguer le vrai du faux (1)

Le par

Le Président sortant est aujourd'hui détenteur du triple D comme Déficits : Déficits des comptes publics, Déficits de croissance, D'emploi, de pouvoir d'achat, et Déficit de compétitivité. Plutôt que d'assumer son bilan et d'admettre son échec, la droite met en cause ses prédécesseurs – qui ont quitté les responsabilités en 2002 – et accuse, une fois de plus, les 35 heures – sans doute y a-t-il bientôt des élections en France... - Sur les 35 heures mises en place il y a plus de dix ans et parce que leur bilan est positif, aux caricatures de la droite,

Les derniers contenus multimédias